agb83-photo.com

Sérendipité, parfois, il faut se perdre pour trouver ce que l'on ne cherche pas.


.

(In)Visible





Démarche

"Cet arbre né aveugle, avait donc déroulé dans la nuit sa puissante musculature et tâtonné d’un mur à l’autre (…).
Le drame s’était imprimé dans ses torsades…" *
Comme une métaphore de la vie, cette série (In)Visible, trace un parcours initiatique en

relief
et en noir et blanc.

De la naissance à l’ultime métamorphose, des jours heureux aux embuches, des aléas,
des migrations, des adaptations nécessaires, l’impermanence se dessine en fil rouge.
Ces pans de vie touchent et émeuvent.
Sa photographie s’estompe pour laisser simplement exister le «moment» que l’on peut retenir et prolonger, car on le sait fugace…
En chaque scène se développe un espace spirituel, riche de rêverie, de réflexion et de poésie incitant à se faire sa propre histoire intime.
Il transforme une vue parfois ordinaire en un paysage porteur d’émotions et d’états d’âme.
Il met l’accent sur la perception et l’interprétation des formes, ici une main, là un loup à l’affût ou encore…
À vous de découvrir…
«On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux» **

Intention

J’avais envie pour cette série de retrouver la matière de la photographie.
J’avais envie de créer des œuvres uniques, impossible de reproduire deux œuvres parfaitement identiques.
J’avais envie de suggérer des choses, d’insuffler des idées, de parler de choses qui me touchent.

Après de nombreux tests et recherches, c'est la technique de l’embossage à froid qui m’a séduit.

J’ai choisi le noir et blanc, comme un symbole de l’entre-deux, entre deux mondes, entre deux cultures,
entre deux peuples, entre l’ombre et la lumière, mais dans le noir il y a du gris, des gris comme dans la vie.

Les grandes zones blanches sont comme des rapports de forces et de tension,
entre vide et plein, ou encore des silences.
Un silence qui ne serait pas un temps mort,
mais une musique,
une invitation à méditer
sur l'absence de silence, de lenteur, d'espace vide et de liberté.


Des haïkus, poèmes très structurés, accompagnent chaque œuvre créant une nouvelle approche, une nouvelle entrée.




Logo
Cette page est accessible aux déficients visuels.
Un QR-code,
Exemple de QR-code,
accompagne chaque œuvre pour une audiodescription avec un smartphone.




Titre : Origine

Un gland de chêne poursuivi par des spermatozoïdes

Si tu te sens nul
Penses que sur des milliers
Tu fus le premier


L'auteur:
Alain Gesbert Bonnet (2017)

Description

Un gland de chêne germé évoquant le BipBip des studios Warner Bros est photographié sur fond noir.
Des spermatozoïdes, des coyotes, poursuivent la graine.
Ils ont été créés en enlevant la couche supérieure du papier photographique.

Intention

Ce sera la seule photo de la série, ainsi avec un fond noir. Le noir évoquant l'avant-naissance. C'est peut-être pour cela que l'on oublie que nous avons été le meilleur.


Haut de page




Titre :Simple

Simple cabanon

Ce printemps dans ma cabane
Absolument rien
Absolument tout


L'auteur:
Takano Suju ( 1893-1976 )

Description

Un cyprès fastigié, près d'un cabanon entouré d'avoine folle.
Un cercle est embossé en haut à droite.

Intention

Le choix du cabanon avec son cyprès n'est pas anodin. Dans l'imaginaire, le cabanon est un havre de paix, avec une odeur de vacances, comme souvent le début de la vie.
Le cercle symbolisant le soleil, clin d'œil à Giotto di Bondone, est porteur lui aussi d'harmonie.
Absolument rien, absolument tout.

Haut de page




Titre :Départ

Passerelle

Caché des arbres
Sur les talus au printemps
Si fragile


L'auteur:
Alain Gesbert Bonnet (2017)

Description

Une passerelle en bois se perd dans le fond de l'image. Une pomme de pin au premier plan à gauche, crée un point d'entrée, le regard suit le bord de la passerelle qui devient flou. Dans le flou du bosquet se dessine en ombre chinoise, la silhouette menaçante d'un loup.
Embossé, un oiseau insouciant suit la passerelle.

Intention

Le départ de la maison est inévitable. Même le chemin tracé peut se révéler surprenant. Les choix, les options sont le chemin que chacun doit parcourir.
À propos des chemins, un sage est assis à un croisement. Un novice arrive, demande quel chemin, il doit prendre. Devant le mutisme du sage, il décide d'attendre. Un deuxième arrive, pose la même question, le premier indique un des chemins. Un autre chemin est indiqué au troisième, et puis le quatrième prend la dernière option.
Le second revient dévalisé, le troisième revient molesté. Le quatrième ne revient pas.
Notre novice se lève et dit :
"je sais maintenant quel chemin je dois prendre", et s'en va.

Le sage secoue la tête et dit :
" Quelle erreur, il est des chemins dont on ne revient pas."

Haut de page




Titre :Héron

Héron les pattes dans le lac

Sous la pluie d'été
Raccourcissent
Les pattes du héron.


L'auteur:
Matsuo Basho ( 1644-1695 )

Description

Au bord d'un lac, un arbre accueille des oiseaux en son sein.
L'embossage du héron est à droite de l'image les pattes dans l'eau.

Intention

Une scène d'apparence idyllique pourrait se transformer sous un orage d'été…

Haut de page




Titre :Danger

Un papillon remonte sur l'arbre

Une fleur tombée
Remonte à sa branche
Non, c'est un papillon


L'auteur:
Takahashi Mutsuo ( 1452 )

Description

D'un tronc de cerisier tombe un fil de fer barbelé qui a la forme d'un serpent.
Un papillon embossé se retrouve devant la gueule du reptile…

Intention

Le serpent peut-être perçu comme une menace ou une protection comme en Asie?
À vous de décider…
Avons-nous une lecture neutre ou utilisons-nous nos références ?
Dans ce cas, l'incompréhension ne viendrait-elle pas d'un manque de références ?

Haut de page




Titre :Cycle

Entrée et sortie sur la route

Printemps, été
De bons moments-automne
L'hiver arrive.


L'auteur:
Alain Gesbert Bonnet (2017)

Description

Un platane trône au milieu de la route qui file vers le fond de la photo.
À droite, une flèche signale la possibilité de tourner à gauche, et à gauche, une flèche autorisant à bifurquer à droite.
Au point focal des bas-côtés sont embossées deux portes ouvertes.

Intention

Sur cette route toute tracée, se dirigeant vers les portes, les flèches permettent des choix.

Haut de page




Titre :Labeur

Un pin derrière un portail en construction

Qui se soucie de regarder
La fleur de la carotte sauvage
Au temps des cerisiers


L'auteur:
Takano Suju ( 1893-1976 )

Description

Un pin parasol, derrière le mur de la propriété, une arche en construction pour accueillir le futur portail.
Des oiseaux venant de loin sont embossés dans la matière.

Intention

Souvent, nous nous ébahissons devant des monuments, en oubliant tous ceux qui sont venus de loin pour les construire.

Haut de page




Titre :J'ai froid

Un palmier surgit deri�re un mur

Sur ce tableau de bombe atomique
Comme moi, les morts ouvrent la bouche
J'ai froid.


L'auteur:
KATO Shuson (1905-1993)

Description

Un palmier surgit de derrière un mur.
Le bouquet de feuille est surmonté par l'incrustation d'un champignon de bombe atomique.

Intention

Lors de la préparation de la photo, surgie au-dessus du mur, une main noire, crispée, me remémorant d'étranges images qui me firent froid dans le dos.
Parfois j'ai honte d'être un humain.

Haut de page




Titre :Migration

Bateau et pêcheurs sur le lac

Sans souffle d'amour
je suis voilier sans vent
sur mes eaux stagnantes


L'auteur est anonyme

Description

Sur un paisible lac, près d'une île couverte d'arbres séculaires, des pêcheurs dans deux barques. Les montagnes se perdent dans le brouillard matinal.
Les oiseaux embossés plongent dans l'eau et se transforment en poissons.

Intention

L'influence de MC Escher est évidente. Au cours de mon adolescence, j'avais été étonné de la créativité de cet artiste peintre.
La mémoire est étonnante parfois.
La migration des oiseaux comme un parallèle de la migration des hommes.
Certains verront la mutation en poisson de façon funeste, d'autres verront la nécessité de se fondre dans le pays accueillant…

Haut de page




Titre :Fragile

Un pin a la forme d'un bonzaï

La lumière des arbres
Sur les talus de février
Si fragile.


L'auteur:
Yamaguchi Sodo ( 1642-1716 )

Description

Le grillage est créé par l'embossage, et certaines mailles se transforment en oiseaux
La forme du pin noir fait penser en bonzaï, (un bonzaï géant MDR).

Intention

Cela m'a toujours fasciné, les efforts que l'homme déploie contre la nature,
et encore plus fasciné l'énergie pour la recréer dans les endroits le plus incongrus.
Par exemple, dans des pots à bonzaï, dans des serres exotiques, parcs à animaux ou peinture d'arbres sur les façades d'immeuble…

Haut de page




Titre :Angélus

Un vieux piquet, en forme de croix

Déjà je l'imagine
Tombant sur mon cadavre
La neige


L'auteur:
Aratika Moritake ( 1452-1549 )

Description

Une photo prise après les incendies de 2016. En vis à vis, comme sur le célèbre tableau de Jean-François Millet, à droite un piquet rouillé en forme de croix, à gauche une branche calcinée pointe vers le ciel. Entre les deux, un petit bonhomme se balance entre les brindilles. Quelquefois, l'imagination nous joue des tours.
Nous retrouvons notre cercle, qui est à gauche, en coucher de soleil.

Intention

C'est l'avant-dernière photo de la série, le soleil décline sur l'horizon.

Le tableau fascine Salvador Dali, qui demande au Louvre de le radiographier. Cela révèlera un rectangle noir sous le panier, que le peintre surréaliste interprétera comme un cercueil.

Le destin extraordinaire du tableau

Haut de page




Titre :La fin est le début du commencement

Une souche déracinée

Dans la profondeur des bois
Le pivert
Et le bruit de la hache


L'auteur:
Yosa Buson ( 1716-1783 )

Description

Une souche d'arbre déraciné git sur le sol.
Ses racines s'élèvent vers le ciel. L'embossage permet l'ajout d'un livre, agitant ses feuilles comme des ailes, suit le même mouvement.

Intention

L'impermanence présente dans cette série prend ici encore plus de sens.
La mutation du bois en livre n'est qu'une étape.
Son envol, ou le départ de l'âme, de l'esprit ou quelque soit son nom est présent dans beaucoup de culture.
La fin est bien le début…
Vous pouvez revoir la série de photo avec ce nouvel éclairage.

Haut de page




Embossage

  • Première étape, la prise de vue, en pensant en noir et blanc.
  • Ensuite le développement sur ordinateur et le détourage, avec ces surprises,
  • voir par exemple Départ ou J'ai froid.
  • Le choix du papier Papier Hahnemühle Fine Art William Turner 310 g/m2.
  • L’impression.
  • La recherche d'un dessin graphique qui donnera la vie à l’idée.
  • Vous aurez certainement ressenti l’influence de l’origami, ou d’artiste comme M.C. Escher.
  • La création des gabarits par découpage. (Il faudra deux gabarits par photo)
  • Pour terminer, la phase de travail d‘embossage à froid, elle est manuelle.
  • Il faut repousser délicatement, patiemment le papier pour la création du relief, dans la texture même du papier.

Haut de page







Haïku

Des haïkus, accompagnent chaque œuvre créant une nouvelle approche, une nouvelle entrée.

Le haïku est un court poème d’origine japonaise.
Il est composé de 17 syllabes soumises à l’alternance 5-7-5.
Cela signifie que le premier vers compte 5 syllabes, le deuxième 7 syllabes et le troisième 5 syllabes.
Le haïku peut faire partager des émotions ou des sensations.
Il utilise traditionnellement des images de la nature.

Plus d'explications par exemple ici

Haut de page



★ Citadelle (1948), œuvre posthume d’Antoine de Saint Exupéry

★★ Le petit prince (1943) Antoine de Saint Exupéry

Haut de page



















































Pour ne rien manquer, inscrivez-vous

Les photos de ce site ne sont pas "libre de droit".Tous droits réservés, reproduction interdite. All rights reserved.

Copyright © agb.83 2016 Mentions légales

[Valid RSS]