Fragments de mémoire,…

… qui comme au travers d’un kaléidoscope forment d’infinies images aux couleurs rutilantes, ces éclatants souvenirs viennent titiller ma mémoire ravivant ainsi mes sensations, un peu comme ces petites coupures au doigt, qui sont systématiquement remise à vif à chaque geste anodin.

Je viens d’apprendre que « kaléidoscope » vient du grec, kalos signifiant « beau », eidos « image », et skopein « regarder ». (la source est ici). Que vous regardiez de belles images, c’est bien là, l’objectif que j’essaie d’atteindre modestement, vous transmettre tous les sentiments ressentis lors de la prise de vue.

Comme pour notre fameux kaléidoscope, nous avons besoin de lumière pour mettre en exergue et apprécier les couleurs.
J’avais d’ailleurs commencé à vous parler de couleur pendant le voyage, si vous avez raté ces billets (C’est pas bien !!!). Séance de rattrapage, ici , ou encore là.

Sources de couleur

Source de couleur

Après la série « Calligraphie » où la part belle a été faite au monochrome, la série suivante est à l’opposé, toute en couleurs.

Comme les enfants de ces publicités qui en 1987, suivi par une autre, deux ans plus tard, j’ai joué, moi aussi, au voleur de couleur. (si vous ne connaissez pas, Ouh!!! cet’ honte, quel manque de culture. 😆 :mrgreen: 😆 )

N’allez surtout pas voir les objets du délit, car vous risqueriez d’être accusé de complicité, vous voilà prévenus.
Néanmoins, voici l’adresse, seulement à des fins d’information, 。◕‿◕ 。 « Fragments de Couleur ».

 

Comme toujours,
Aidez-moi, là en dessous, en évaluant ce billet grâce aux étoiles, ça fait connaitre le site.
Là en dessous, vous pouvez vous laisser vos petits mots, ça nous ferait plaisir de vous lire…
Là en dessous, vous pouvez vous abonner pour recevoir les nouvelles par mail…
Qu’est-ce qu’il est bien fait ce site 😉 😉 😉