Exposition Steve McCurry à Nice

Accueilli par une série de portraits, d’une force flamboyante, à la présence saisissante, aux regards puissants, à tel point que l’on ne sait plus qui observe qui.
Ces regards qui vous transpercent comme les balles de ce chapelet barrant le torse d’un jeune soldat Afghan. 

Des scènes de vie spectaculaires dans leur simplicité, soulignées par une lumière magnifique et d’un sens des couleurs époustouflant.
Que dire de ce classique coucher de soleil, classique dans ces tons orangés de rêves, un rêve, mais en regardant mieux 
un feu de camps fait penser à la nativité, la nativité dans les ruines de la ville d’Herat.
De la destruction naitrait la création ?

 

Si vous passez par Nice, à ne pas manquez.
Comme j’étais à pied, en passant Boulevard de la Buffa, sur les grilles du jardin, sont accrochées les tirages du collectif Photon.
Ce collectif est très actif, organisant de nombreuses expositions dans le 06 toujours de qualité.