1- Asoke par Alain

Cascade dans le village Asoke

Si vous ne savez pas comment nous en sommes arrivés là , 🗺️🌾 découvrez les péripéties hilarantes de notre quête pour trouver ce village perdu, entre GPS capricieux, langue locale mystérieuse et escorte armée ! Je vous invite à relire ici.

Village bouddhiste, Asoke, Ubon Ratchatani

Le village Asoke, un Sanctuaire bouddhiste ou une Communauté alternative ?
Certains assimilent ce mouvement à une secte, distinction délicate d’avec une simple association ou communauté. En effet, ces termes aux significations souvent imbriquées prêtent à confusion. Cependant, certains critères permettent de différencier une secte d’un groupement non sectaire, comme l’atteinte à la liberté, de venir, de partir et de penser.

En l’occurrence, la société Bouddhiste thaïlandaise ne reconnaît pas cette association. De plus, l’ordonnance de nonnes susciterait l’irritation des autorités religieuses (à mettre au conditionnel, nous n’avons pu vérifier cette information).

Nous en avons fini avec le quart d’heure de sérieux.

Arrivée

Alors que nous franchissons les premières portes du village, une atmosphère familière enveloppe nos sens. Une agitation joyeuse anime les abords d’un modeste magasin local, nous rejoignons le mouvement. Les sourires chaleureux des habitants et l’effervescence autour des étals me projettent avec tendresse dans mon enfance.

Farfouillette

La droguerie avec ses couteaux, bassines, casseroles et divers fils colorés d’étendage se côtoient sur les rayonnages dans un joyeux pêle-mêle, à la manière d’une caverne d’Ali Baba.

#Archives : la maison  Bachelet Douai
Farfouillette ressemblait à ça

Dans mon village, on disait « Farfouillette ». Ma mère m’envoyait souvent chez elle.
— Va acheter du beurre !
Derrière leur comptoir réfrigéré et vitré, les deux dames proposaient également du jambon, du fromage, des pâtes, des vis ou des clous, et des bonbons…
— Et avec la monnaie, prends-toi un Carambar® ou un Malabar® ! avait-elle ajouté…
Ah, les tatouages ; le doux parfum fruité et rehaussé de quelques notes d’agrumes et de vanille, mes souvenirs nostalgiques s’entrechoquent avec la découverte du hameau, et créent une atmosphère empreinte de promesses et de confiance.…

Stéphanie

En quittant ce voyage dans mon enfance, nous croisons le regard bleuté de Stéphanie, souligné par des lunettes à monture noire. Vêtue d’un pantalon marine, sa veste boutonnée laisse apparaître un mince filet rouge du col de son t-shirt. Une épingle à nourrice 🧷 ferme sa poche poitrine ornée du logo de l’association. Elle en extirpera plus tard une carte de visite. Elle ôte son masque (Covid), qui cachait son teint clair, ses taches de rousseur et un sourire éclatant.

Une sensation paradoxale d’humilité et de détermination émane de sa présence. D’origine écossaise par son père et thaïlandaise par sa mère, elle maîtrise parfaitement l’anglais et poursuit des études en agriculture raisonnée et biologique. Son avenir semble se dessiner entre la création d’une ferme et l’enseignement de l’anglais dans le village d’Asoke. Une manière pour elle de rendre à la communauté un juste retour des choses, nous confie-t-elle avec une douce conviction.

Découverte

Percevant notre réel intérêt, elle nous propose de la suivre dans son environnement quotidien. Le village évolue depuis une dizaine d’années et compte quelque six cents habitants permanents.

Première découverte : une galette de riz cuite au barbecue, agrémentée d’un peu de paprika, croustillante à souhait. Le goût des épices se révèle en fin de dégustation bien après le parfum de feu de bois. Cet encas, accompagné de petite banane muscade, efface le souvenir lointain de notre petit-déjeuner.
Le sourire se dessine sur le visage de la vendeuse lorsque nous lui témoignons notre appréciation. J’aime cette façon simple de partager du bonheur.

Attraction

Poussés par notre curiosité, lorsque nous entrons dans un lieu nouveau, nous préférons l’ombre à la lumière crue. Observateurs silencieux, nous nous imprégnons de l’atmosphère, décodant les murmures et les gestes furtifs qui composent l’harmonie du lieu. Nous préférons la discrétion à l’invasion, pratiquée par certains touristes, pressés par le temps. Nous choisissons la patience, guettant le signe discret qui nous invite à entrer plus profondément dans l’âme du lieu.

Nous attirons tous les regards ; passer inaperçu ; impossible, ici l’attraction c’est nous !
Ah ! notre charisme naturel frappe encore…

Non, simplement peu de visiteurs s’aventurent hors des sentiers battus.

Chaque villageois intrigué par notre présence sollicite notre guide. Un œil interrogatif, une question furtive, tous cherchent à percer le mystère de notre venue en ces lieux inexplorés. Avec une patience infinie et sa douceur innée, elle répond à chacun et l’étonnement se lit sur les visages de ses interlocuteurs.
Très vite, elle nous invite à la suivre, nous nous lançons dans son sillage, prêts à nous laisser emporter par la magie de l’inconnu.

En chemin, le nombre de clients dans une boutique nous surprend. Nous questionnons sur les prix particulièrement bas pratiqués.

Avec un sourire désarmant et un regard direct et bienveillant, elle nous réplique :
 Notre perte est notre gain, l’un des principes fondateurs du village Asoke.
J’accueille la leçon.

Village

IPH 5552 10 12 2022
Entrée du bâtiment pédagogique
Oasis cachée

Au fil de nos flâneries et de nos échanges, nous approchons du bâtiment pédagogique, immergé dans la végétation. Il s’élève sur quatre niveaux, sur une surface équivalente à quatre piscines olympiques. Des salles de cours, des espaces multimédias, des lieux de réunion, un musée et une bibliothèque offrent un environnement propice à l’apprentissage et au dialogue.

Mobilité douce et bienveillance

Privilégiant la mobilité douce, le site encourage les déplacements à pied, à vélo ou en voiturette électrique si nécessaire ou pour le transport de charges lourdes. L’atmosphère qui y règne est empreinte de bienveillance, comme en témoignent les salutations et les échanges chaleureux que nous avons pu observer lors de notre visite.

Mode de vie alternatif

Le respect des libertés individuelles constitue une brique fondamentale au sein de la communauté : chacun peut aller et venir à sa guise et choisir de suivre ou non les enseignements dispensés gratuitement. Ces derniers couvrent un large éventail de sujets, permettant aux villageois d’approfondir leurs connaissances, par exemple sur l’impact des produits industriels ou chimiques sur leur santé.

Habitat durable et ingénieux

Outre les habitations classiques, le site se distingue par l’utilisation ingénieuse de bateaux en bois recyclés pour construire des maisons à moindre coût. Cette approche écologique s’inscrit parfaitement dans la philosophie du lieu, qui valorise la durabilité et le respect de l’environnement.

IPH 5548 10 12 2022
Recyclage

Au cours de la visite, nous nous approchons de la partie réservée aux soins, sur place des salles de traitements, maternité, médecin, pharmacopée. Me voyant, une dame qui préparait des sachets de plantes me demande si cela fait longtemps que cette douleur à l’épaule m’ennuie.

Centre de soins

Au cours de la visite, nous cheminons vers l’antre dédié à la guérison, où se côtoient salles de soins, maternité, cabinet médical et officine. Plusieurs personnes œuvrent à la confection de sachets de plantes. Une voix douce et ferme demande :
— Cela fait longtemps que cette douleur à l’épaule vous ennuie ?
Sans attendre de réponse, elle propose alors quelque chose d’imprévu : un massage pour soulager mes maux. L’idée me surprend, habituellement peu enclin à accepter le toucher des mains inconnues, mais cette fois-ci, je sens une lueur d’espoir dans sa suggestion.

Rencontre inoubliable

Je suis toujours fasciné par la capacité de certains à percevoir les maux d’autrui, fruit d’une attention aiguisée, d’un sixième sens ou le besoin de soulager son prochain, mystère.
0
Connaissez-vous des êtres exceptionnels ?x

En effet, une inflammation persistante me tenaille depuis plusieurs mois, limite mes mouvements et perturbe mon sommeil. Elle me propose un massage. D’ordinaire, j’aurais décliné, tant j’abhorre le contact de mains inconnues.

Elle s’éclipse quelques instants, puis réapparaît, armée de…

Capture decran 2024 02 12 a 14.26.19

Je regrette déjà…

La semaine prochaine, l’article de Fabienne montrera l’autre face de cette expérience, parce que je n’ai que la sensation de cette séance.
Pour ne pas le rater, inscrivez-vous pour recevoir en avant-première cet article et les suivants…

Conclusion

Cette expérience mêle tradition bouddhiste et innovation sociale d’une manière unique. Cette découverte nous permet de témoigner du bienfait de l’enseignement des vertus comme la liberté, l’apprentissage et le respect de l’environnement pour une communauté dynamique et bienveillante. La rencontre avec des personnes telles que Stéphanie, avec son dévouement et sa vision pour l’avenir, nous rappelle l’importance de l’ouverture d’esprit et de l’engagement envers les autres.

Cette rencontre nous a offert bien plus qu’une visite d’un lieu pittoresque ; elle nous a incités à réfléchir sur nos propres valeurs et à envisager de nouvelles perspectives. Alors que nous quittons le village, nous emportons avec nous les souvenirs d’une expérience enrichissante et les leçons apprises au fil de notre voyage. Le village Asoke nous laisse avec l’espoir d’un avenir où la communauté, la pérennité et le respect mutuel peuvent prospérer ensemble, guidé par le simple, mais puissant désir de faire le bien.

Information complémentaire :

Une publication tendrait à prouver que les agriculteurs participants et observant les suggestions de l’association Asoke améliorent leur santé, leur bien-être personnel ainsi que celui de la famille. Leur foi dans le bouddhisme, leur souhait d’être un disciple plus fidèle se renforce. Une diminution des coûts de production, une augmentation des revenus, l’acquisition de compétences professionnelles, de connaissances et de comportement moral complètent les avancées.

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

8 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Danielle

Asoke ravie de te découvrir. Quelle belle humanité règne chez toi .

Gérard

Tout à leur humanité, simplicité heureuse à vivre. Gratitude.

Magali

Merci pour cette balade privilégiée.

Frederic

Est-ce qu’il y a une raison pour que tu ne montres pas plus de photos du village ?